AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'anse de Ligéia

Aller en bas 
AuteurMessage
Waënna
Sirène
Sirène
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 21
Localisation : Près de la mer ♥

Carnet de voyage
Relations:
Lieu de résidence: Maison-coquillage, sous Poséïa, Aquilys
Monture: Aucune.

MessageSujet: L'anse de Ligéia   Mer 10 Oct - 19:36

L'anse de Ligéia

L'anse de Ligéia doit son nom à une sirène, rendue célèbre en Aquilys pour avoir défié le monstre qui se trouvait auparavant à cet endroit.


Il y a bien longtemps, bien avant que les hommes-oiseaux ne prennent le dessus sur les peuples aujourd'hui mineurs...
C'était une chaude et agréable journée. Le genre de journée dont les Aquilyens profitent pour nager, s'étendre sur les plages des îles ou se balader à dos de Dotruche. En ces temps, les sirènes et les hommes-oiseaux vivaient en harmonie : les hommes-oiseaux ne se faisaient pas arracher les plumes quand ils plongeaient dans l'eau ; les sirènes pouvaient se prélasser sur la plage sans aucune gêne, ou même se promener dans les rues de Poséïa, splendide capitale d'Aquilys.
Cependant, une sirène, une seule, suffit à bouleverser l'ordre des choses.
Ce jour-là, donc, tout était à la joie et à la bonne humeur. Wyra était clémente : elle aussi invitait tout le monde à se détendre en dégageant le ciel de ses lourds nuages.
Pourtant, ce si paisible instant fut rompu. Provenant des profondeurs maritimes, loin, très loin de Poséïa, et pourtant si puissant : un cri. Un cri, puis un pleur et enfin un hurlement. Strident, horriblement désagréable, assourdissant, même. Ce cri-là, jusqu'alors inconnu, était celui de deux sirènes.L'une venant de naître, l'autre de mourir. Lorsque la perle d'une sirène disparaît pour laisser place à une nouvelle fille de l'eau, celle qui l'a portée meurt aussitôt, en chantant ou en pleurant. Telle fut, est, et restera la volonté de Wyra.
Les Aquilyens furent donc extrêmement surpris par cet étrange phénomène. Certains s'étaient enfuis, courant pour s'éloigner du cri - qui venait pourtant de toutes parts - ; d'autres étaient allés prier au temple le plus proche afin que les dieux les sauvent. Une chose est sûre : tous étaient abasourdis.
La jeune sirène qui venait de naître se nommait Ligéia. Ses consoeurs, qui l'élevèrent, la trouvèrent bien plus forte et résistante que les autres sirènes. Mais Ligéia s'en fichait. Il lui plaisait d'être différente. D'ailleurs, elle ne souhaitait pas se prélasser gentiment sur un rocher ou chanter de belles chansons à en faire pleurer les coeurs. Non. Ce que voulait Ligéia, c'était de l'action, de l'aventure. Que quelque chose se passe dans sa petite vie bien rangée propre aux sirènes !
Alors Ligéia exigea de Wyra que les sirènes possèdent des jambes. La déesse leur laissa deux petites heures de transformation par jour. Ce fut tout, mais Léiga s'en contrefichait. Elle était bien décidée à parcourir le monde, et ce, bien au-delà d'Aquilys !
Alors Ligéia nagea. Elle nagea tant qu'elle le put et arriva bientôt au Sud d'Aquilys, à la frontière entre sa contrée et celle du Feu : Fuegilys. Là-bas, on lui annonça qu'une vile et dangereuse créature empêchait les Oedilyens de passer la frontière. La sirène, toujours bien déterminée à voyager, et n'écoutant ainsi que son courage, fit quelque chose de complètement incensé. Elle alla jusque dans la grotte où se cachait la créature, et y découvrit un gigantesque crabe. Rose. Cette couleur failli la faire rire, mais Ligéia ne flancha pas. Elle tuerait cet animal, coûte que coûte !


Cependant, la jeune sirène fut prise d'un doute en entrant dans la grotte. Pourquoi ne pas simplement demander au crabe de s'établir ailleurs ? Pourquoi le tuer ?

<< Pourquoi ne t'en vas-tu donc pas ? demanda-t-elle de sa voix la plus douce.
-Que fais-tu ici ? répondit la crabe rose, agacé mais surpris.
-Que puis-je faire pour que tu partes ? continua Ligéia sans se démonter.
-Chante, ordonna l'animal. >>

Cette question rendit Ligéia mal à l'aise plus que tout autre. Si elle n'avait jamais chanté, c'était pour une bien bonne raison : elle chantait faux. Oui, étrange pour une sirène, mais c'était bien son cas.

<< Que je...
-Chante ! cria le crabe. >>

Alors Ligéia, sous la volonté du stupide animal rose, se mit à chanter. Malgré elle, ce fut comme au jour de sa naissance. La sirène pensait chanter et les paroles se muaient en cris démesurés.
Sans étonnement, Ligéia constata que le crabe n'appréciait pas du tout cette musique. Pire que cela, il s'était retourné et roulait à terre, à la manière d'une tortue, pour ne plus rien entendre.
Le crabe rose mourrait. Léiga avait gagné.
Peu après sa victoire, la jeune sirène rejoignit la frontière. Avant qu'elle ne la franchisse, une silhouette qu'elle reconnu immédiatement s'imposa elle. C'était Wyra, déesse de l'Eau et d'Aquilys. Dame protectrice des mers et des poissons. Créatrice des sirènes et des dotruches. Wyra en personne se tenait devant elle. La déesse s'adressa aussitôt à Ligéia, lui faisant comprendre que cette créature était une épreuve parmi celles qui suivront, créée par les dieux eux-mêmes. La sirène ne comprit pas pourquoi, et Wyra lui répondit simplement que les dieux s'intéressaient à elle... avant de disparaître aussi vite qu'elle était apparue.
On ignore tout du reste du périple de Ligéia, seules quelques traces de sont passages sont encore visibles dans les contrées. Tout ce que l'on sait, c'est que Ligéia, Celle-qui-pousse-un-cri-perçant, arriva dans un lieu sacré où elle devint immortelle. Depuis cela, de nombreuses sirènes se sont lancées à sa recherche, en vain. Il est dit que Ligéia attend l'Elue qui saura la remplacer afin de protéger son lieu sacré et de pouvoir passer de l'autre côté, dans le monde des dieux.
Ainsi, on nomma en l'honneur de la sirène la plus courageuse de tout l'histoire d'Oedilys, un lieu comme à son nom : l'anse de Ligéia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'anse de Ligéia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kretyen katolik Miragoane ap goumen ak kretyen Anse Veau pou pwovins eklezyatik
» Situation de la Grande-Anse
» Bg de gudrimhid
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oedilys :: GRIMOIRE :: Table des lois :: Recueil-
Sauter vers: